Motards et motardes du nord ne vous laissez pas abuser !!

Circulent sur les réseaux sociaux des appels à manifester contre le CT, sous le sigle de la FMF (Fédération des motards de France) le 15 mai, de la FBABE (Fédération Belge et européenne de motocyclisme) et la FMF le 22 mai à Bruxelles. 

Que sont la FMF et la FBABE ? :

La FMF n’existe que dans l’imaginaire de son créateur. Il ne fait que s’approprier les infos publiées par la FFMC et la FFM (fédération française de motocyclisme) pour donner une existence sur ses sites à la FMF. Il s’est vu interdire d’organiser des manifestations par les préfectures du Nord et du Pas de Calais car il est incapable d’organiser la sécurité des motards.

Concernant la FBABE, renseignements pris auprès de la Fédémot (qui est notre partenaire au sein de la FEMA « Fédération Européenne de Défense des Motards »), la FBABE n’est qu’un groupe facebook créé suite au rassemblement de 200 à 300 motos le 11 avril à Bruxelles.

Ces appels à manifestations n’ont qu’un seul but et n’auront comme résultat : valoriser l’égo de leurs initiateurs !

La FFMC n’appelle pas à manifester ni 15 mai à Lille ni le 22 mai à Bruxelles pour trois raisons :

En France aujourd’hui l’heure est à la concertation. La forte mobilisation des motards les 10 et 24 avril contre toute forme de CT, à Lille et dans toute la France à l’appel des seules FFMC et FBF (Fédération des Bikers de France) a mis la pression sur l’Etat français et renforcé la position de la FFMC. Cela permet à la FFMC de travailler avec les services de l’Etat à monter un dossier vis à vis de Bruxelles pour ne pas mettre le CT en place en France.

La partie ne se joue pas à Bruxelles mais en France. 17 pays européens ont déjà sous différentes formes un CT moto. La France comme les Pays Bas, la Finlande, l’Irlande ne veulent pas du CT.

Fédémot est en négociation avec l’état belge sur un CT uniquement à la revente ou suite à accident. Il n’est pas question d’aller marcher sur ses plates-bandes en appelant à une manifestation à Bruxelles contre le CT.

Si la vigilance reste de mise sur le CT, d’autres actions restent à mener. Continuons à nous mobiliser pour :

Défendre notre liberté de rouler en sécurité

Défendre et valoriser notre pratique de la moto et ce qu’elle apporte en termes de liberté de plaisir mais aussi de fluidité, de rapidité, et donc de moindre pollution dans les déplacements quotidiens.

Ensemble plus nombreux plus forts rejoignez la FFMC59

Parking Moto à Lille

Parce qu’il y a ce que vous voyez et ce que nous faisons….56 places de stationnement balisées supplémentaires et gratuites à Lille. Ces 56 places sont gratuites et faciles d’accès. Elles sont à utiliser en priorité même si sur Lille le parking sur trottoir reste autorisé tant qu’il ne gène pas les autres usagers en particulier les usagers à mobilité réduite

http://ffmc59.fr/wp-content/uploads/2021/05/PLAN_PARKINGS_MOTARDS.pdf

Manifestation du 10 AVRIL

Point de rassemblement Parking de l’esplanade de Lille (Façade de l’Esplanade 59800 Lille) à partir de

12h15

Accès au parking 

Esplanade du champ de Mars Allée des marronniers [Pont du ramponneau)

L’entrée sera balisée par des « flammes FFMC »

(Merci de respecter les consignes des « placeurs »)           

Départ de la Manif

13h15

Arrêt à la préfecture pour dépôt des revendications et pétition en ligne de la FFMC59-62 et FBF (à signer ici Pétition · Gouvernement: Garantie de non application du CT Moto · Change.org)

Reprise du cortège vers seclin (Dissolution à la sortie N° 19 – pont de seclin)

Interfile Une nouvelle expérimentation étendue prévue


25 février s’est tenue la réunion entre la délégation à la sécurité routière et la FFMC La Délégation à la Sécurité routière, s’est dite attachée au projet d’autorisation et de sécurisation de la circulation inter-files, et donc annoncé déployer une autre expérimentation, en proposant une modification des conditions pour la pratiquer. Elle envisage également d’élargir le nombre de zones concernées par l’expérimentation, pour bénéficier d’un recueil statistique plus significatif. Elle serait donc reconduite dans les 11 départements précédemment concernés (ceux de l’Ile-de-France, du Rhône, des Bouches-du-Rhône, de la Gironde) et de l’étendre à de nouveaux départements, en tenant compte des préconisations de la FFMC .Le projet de décret précisant les modalités de la nouvelle expérimentation sera transmis au début du mois de mars au Conseil d’État. Son déploiement est attendu en juin. Bonne nouvelle mais un goût de trop peu. La FFMC aurait souhaité une expérimentation sur tout le territoire. Pour notre part nous allons continuer à pousser auprès du département du nord pour faire intégrer notre département dans la future expérimentation
Une question qui taraude les motards citoyens que nous sommes : Pourquoi l’Etat est si de frileux pour étendre à tout le territoire une mesure réellement efficace au quotidien pour la sécurité des motards, alors qu’il n’a pas hésité à imposer une pseudo expérimentation générale sur la limitation à 80 KM/H et quasi validée dans la foulée avec une étude bidon ?
Mais ne boudons pas notre plaisir c’est un résultat à mettre à l’actif de la mobilisation des motards avec la FFMC et du travail des militants de la FFMC auprès des instances de l’Etat
Plus nombreux plus forts pour défendre notre liberté de rouler en sécurité . Je soutien la FFMC https://ffmc.asso.fr/adherer-42-eur-par-an-pour

Lettre au préfet des Hauts de France

La mobilisation des motard·e·s à l’appel de la FFMC a été un franc succès. Elle permet de soutenir la demande de généralisation de l’interfile sur l’ensemble du territoire de la FFMC qu’elle a faite lors de la réunion de bilan de l’expérimentation de l’interfile le 27 janvier 2021. Proposition qu’elle réitérera lors de la réunion programmée du 25 février qui doit définir les contours d’un expérimentation étendue.La FFMC59 vient d’adresser ce courrier au préfet des Hauts de France afin de lui demander de candidater à la future zone d’expérimentation.